Été pétillant achevé


Bonjour les amis!


En cette fin d’août 2022, sous une brise chaude remontée du sud-ouest, je déguste la douceur et les dernières effluves et couleurs criantes des fleurs et plantes aromatiques du jardinet à côté.

Et je me dis : faut pas que ça arrête!

Néanmoins, ayant choisi un pays où les quatre saisons sont incontournables, je me réjouis des couleurs chaudes à revenir, des racines à déterrer et d’un autre livre à compléter et livrer en temps et lieux promis. Je vous reviendrai avec les détails plus tard à ce sujet!

Créer, consigner, résumer ce que je sais et découvrir plein de choses au fur et à la mesure de mes passions, encore et encore, tant que la santé physique et mentale me le permettront, je le ferai!

Outre la finalisation de ce livre prévu pour le renouveau 2023, et du prochain 27 ème colloque de ma chère Guilde des herboristes intitulé : Retour à nos racines , je fais de plus en plus de la place pour la poésie, mon autre grand bonheur. En mode écoute, réflexion, rédaction et partage, avec ce frisson intérieur intense que connaissent tous les orateurs, surtout quand ils sont compris et applaudi, ben oui j’adore ça aussi!

Pour ma part, et revenir aux sources, jamais je n’oublierai d’où je viens : héritage multimillénaires de pêcheurs–cueilleurs nomades par le père et le travail soigné et varié de la terre d’Alsace, pour nourrir les bêtes comme les familles nombreuses et ainsi survivre à trop de guerres successives.


Moi, devenue une immigrée solitaire dans le nouveau monde, j’y ai mérité ma place d’interprète es herbes, pour toute l’admiration et la révérence que je leur dois et leur voue depuis près de cinq décennie, là-bas comme ici!





Comme avant, mais plus encore avec cette interminable saga du fléau de virus, les plantes nous ont prouvé leur puissance. Moi-même, semi-âgée et immuno-fragilisée ai choisi, autant en prévention qu'au curatif, les simples, les huiles essentielles et les aliments bio-régénérateurs, l’eau pure et le jeune pour aider le brave compagnon de route qu’est mon corps pour passer à travers deux assauts viraux costauds et ce, sans piqure aucune. Ceux qui me connaissent et qui ont lu mon histoire savent que certaines injections ont failli me coûter la vie à 21 ans…


Aujourd’hui, je m’écrie : Dieu et la vie merci! J’ai généré deux merveilleux êtres humains et même un petit lutin adorable via mon ainé et sa compagne, six livres publiés, des milliers d’articles, des centaines de poèmes, et autant d’amis que j’embrasse et salue cordialement par ailleurs ici.


Gratitude infinie pour tous les cadeaux de la terre de la vie, ce pays, cette époque pourtant si tourmentée et cette terre si ravagée mais encore magnifique par endroits. Enfin aussi, après des années d’errance, je goûte une paix inspirante dans ma mini-maison de Shefford, mon quasi paradis retrouvé.


Je vous salue cordialement avec le conseil de ce vieux forban de Sigmund Freud :Travaille et aime, t’auras jamais de gros problèmes! ``





Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square