top of page

Clarifications saisonnière, en temps de lumière et chaleur accrues


Clarifications saisonnières, en ce temps de lumière et chaleur accrues


Après l’inévitable long hiver, et les derniers gels des saints de glace (pas les seins…), nous voici déjà avec de premières grandes chaleurs, qui annoncent un été chaud et des explosions de fleurs partout où il y a des arbres et des plantes vivaces réanimées.


Aussi de mon côté d’autrice, ce 5 mai 2023 est réapparu en librairie mon livre le plus populaire : Je me soigne avec les plantes sauvages, republié et révisé pour la 4 ème fois. (en tout : Trois ans et six mois de travail de plus). Écrire, photos incluses en plus, ne se fait pas sans efforts, Messieurs –Dames!

Cette fois-ci, j’y ai ajouté un lexique de bonnes adresses et contacts encore plus complet et mis à jour, ai même pu placer un poème en introduction et changé la liste des principes actifs révisée par l’aroma-phytothérapeute et pharmacienne Laurence Lebrun.

Par ailleurs, j’ai ôté une vingtaine de plantes indigènes qui figure, avec quelques nuances dans mon livre précédent et bien sûr substitué d’autres importées utiles comme leurs congénères importées sur le continent américain, Canada inclus. Certaines sont d’ailleurs considérées comme des EEEs soit des espèces exotiques envahissantes, mais je tente de mettre en lumière leur utilités indéniables et les moyens de les contrôler quelque peu. Mais allez empêcher les pissenlits de fleurir et ses akènes si légers de se propager avec la complicité du vent !





À 67 ans bien sonnés, je me déplacerai de moins en moins loin et moins souvent mais ne cesserai jamais d’écrire ni de parler de ces merveilles de générosité et de beauté que sont la plupart des plantes, toutes utiles, nutritives et médicinales pour la plupart.

Et je conseillerai encore et toujours mes proches, amis et certains cas urgents qui me touchent au cœur. Presque 40 ans de naturothérapie, ça ne s’oublie pas …

Dans les mois à venir, outre un voyage-pèlerinage dans ma belle Alsace d’origine, je donnerai une conférence-atelier promenade guidée à Apoteka à Notre-Dame des bois (voir ce nom sur Facebook) et donnerai une conférence sur les liens intrinsèques entre écologie et herboristerie lors du prochain colloque de notre chère Guilde des herboristes qui fêtera ses 25 ans cette année le 30 septembre à l’université Laval de Québec!


Un mot de reconnaissance pour l’Herbothèque dont la directrice a annoncé récemment la fermeture récente. Herbart était la première mouture du cours a été ma source de connaissance la plus riche et diversifiée. Les cours en présence d’une cinquantaine de folles des herbes utiles, avec Danièle Laberge au gouvernail, fut et restera mon souvenir d’enseignement en présence, le plus riche et complet jamais vécu. Et que dire des magnifiques jardins de rêve de l’Armoire aux herbes? Tous ceux qui les ont visité ne les oublieront jamais!

Les mémorables Festi-herbes à Lanthier ayant attiré des milliers de personnes seront à jamais gravés dans nos mémoires. BRAVO et Merci Natacha, aux oubliettes les fichues pandémie et la bureaucratie !

Autrement, je fonctionne désormais plus au ralenti, l’âge, l’énergie et le temps restant à mon séjour sur terre étant limité, je vais me consacrer de plus en plus à l’environnement, de façon autonome et spontanée mais aussi avec mes consœurs des Mères au front, car la planète crie tellement fort : à l’aide!!!




La cause des écrivains de tous les genres et les combats à mener à L’Uneq (Union Des Écrivaines et écrivains québécois) pour plus d’équité et le rayonnement de la création canadienne française m’interpelle aussi.

Bien sûr, de plus en plus souvent, je veux rêver et laisser la poésie prendre de plus en plus de place dans ma vie, dans des publications et des prestations comico-éducatives comme je les aime.



Sinon, encore approfondir et clarifier ce que désire le plus mon âme, en lien avec le sens profond de l’existence, de l’être au devenir, de l’au-delà du monde des apparences.

Explorer plus attentivement les liens entre le plus profond et le plus élevé, vibrant au-dedans et bien au-delà de nous. Jamais trop tôt pour se préparer au prochain grand voyage!

Ni de tenter d’aimer mieux, car sans Amour, une vie, c’est pas une vie!




Prenez soin de toutes les formes du vivant, de vous-mêmes pour commencer ou recommencer!

C’est la fée des bois de Shefford, autrice, herboriste et poétesse parfaitement imparfaite qui vous le dit et l'écrit!






Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page