top of page

Incontournables transitions pas que saisonnières

Transition saisonnière


`` Que reste-il de nos silences sinon découvrir ce que nous sommes.

Que ferons-nous de nos passés ? Nous les découvrirons au présent. ``

Jean Royer Dans Jours d’atelier





Encore un été derrière nous, derrière moi, dont un superbe voyage-pélerinage et retour à mes sources en Alsace France et Allemagne. Celui-ci fut intense et varié comme, ma vie d’autrice et herboriste autonome ou presque, depuis bien des lustres.

L’âge mûr apporte une part grandissante de liberté, de disponibilité, mais aussi une certaine fragilité qui impose la lenteur, la réflexion et le tri des priorités.


À jamais et pour toujours, je défendrai l’environnement, qu’il soit proche ou loin dans ma vieille Europe, car de la santé de l’air, de l’eau et de la terre dépend totalement la nôtre. Pour cela et sortir de mon isolement militant, mes liens avec les amies de Mères au front me remplissent de joie et renforcent ma détermination à dénoncer les aberrations si peu écologiques, croisées chaque jour si près de chez moi, de chez nous!


Et les plantes, ces admirables quêteuses de lumière, de toute beauté et générosité, axées essentiellement sur le partage et la survie de l’espèce, impossible de les résumer fusse en des milliers de livres!

Rarissimes, celles qui sont inutiles et importunes, dangereuses encore en moins grand nombre, quoiqu’il soit utile de les connaître, pour évidemment éviter de s'empoisonner.


Avec la quatrième version de Je me soigne avec les plantes sauvages, j’ai tenté de mettre en lumière les utilités de nos importées vagabondes présentes en Amérique du Nord, et elles sont nombreuses, précieuses et surtout opiniâtres car elles s’immiscent partout où le plus souvent on a éradiqué les indigènes en même temps que les ,arbres, précieux amis ligneux ou encore asséché les marais à hauteur de 85%!


Mon livre pandémique : Plantes médicinales indigènes bat des records de vente et ça me réjouit tout en m’aidant à sortir d’une certaine précarité, avec des surplus vite pompés par les soins aux dents, aux yeux et à mon auto, vieille de plus d’une décennie. Si vous voulez m’aider et gâter un proche fou de plantes pour les fêtes, procurez-vous l’un ou l’autre de mes ouvrages. Merci!







Outre mes enfants et petit-fils, mes plus grandes joies et sources de fierté à vie, je me nourris de poésie que je partagerai de plus en plus souvent sur toutes les scènes accessibles, avec enthousiasme et gratitude, sans censure et non sans risques parfois…

Je me prépare à un hiver tranquille mais riche côté création, plus littéraire et poétique surtout, et je songe même à me remettre au dessin, encouragée par les enfants et stimulée par petit-fils très créatif et doué, dans mon style bien personnel de symbolisme naïf...

Loin d’être aveugle et sourde aux horribles remous de guerre, comme la plupart d’entre nous, je souhaite la paix et la sécurité pour chaque être humain vivant sur cette planète, mais outre les prières et des dons aux organismes de charité, que faire?



Salut cordial à ceux qui apprécient mon travail, gardez-vous bien au chaud, nourrissez le feu en vous et devenez de plus en plus clairement celle-lui que vous êtes vraiment. Bon rayonnement!






Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page